logo vie des filmsLa vie des films - Editorial

laviedesfilms.com, un site sur le cinéma international qui souhaite suivre le parcours des films, du stade du scénario (l'enseignement, l'écriture, les jurys...) à celui de la critique, en passant par le tournage, le montage...

Nouveauté : Laviedesfilms.com, partenaire de alapage.com, vous donne la possibilité de commander les DVD disponibles des films critiqués, au prix alapage, en cliquant sur la photo du film ou au bas de chaque critique.

Le mot "dramaturgie" vient du grec "drama" qui signifie "action". La dramaturgie est donc, pour prendre la définition d'Aristote (philosophe grec, 384-322 av.Jésus-Christ), l'imitation et la représentation d'une action humaine. Cette imitation peut être présentée au théâtre, à l'opéra, au cinéma, à la télévision, où l'action est vue ou entendue, à la radio où elle est seulement entendue et, dans une autre mesure, en bande dessinée où l'action est vue mais aussi lue. La littérature est écrite pour être lue, la dramaturgie pour être vue et/ou entendue. La dramaturgie crée un lien entre le personnage et le spectateur qu'on appelle l'identification. Et là, tout ne fait que commencer. Les mécanismes de l'écriture cinématographique s'apprennent, se travaillent, s'érigent en théorie.
Y a t-il de bons scripts qui donnent de mauvais films et inversement ? Qu'est-ce qu'écrire un film ? N'y a-t-il pas contradiction ? Écrit-on des images ?
"Le cinéma n'est pas une technique d'exposition des images, c'est un art de montrer. Et montrer est un geste, un geste qui oblige à voir, à regarder (...) Le cadre c'est la cruauté, c'est l'obligation de ne pas fuir" disait Serge Daney (auteur, cinéphile, ancien rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma).
Le cinéma français explore encore les "psychologies", failles et limites des personnages ( "Le principe est toujours le même: le spectateur pressent le pire... les méfiants ou les cyniques diront plutôt qu'il espère le pire" dit Yves Lavandier in "La dramaturgie" (Editions "Le Clown et l'enfant" 1994). Mais hors de notre zone protégée, d'une part, par un système d'aide via le Centre National de la Cinématographie qui, bien qu'il soit critiqué, assure une inégalée diversité et surtout une perpétuation unique du monde du cinéma, et du cinéma du monde, en tant qu'art (sous tous les gouvernements,  la politique de l'Aide a pu se maintenir, ce qui fait dire à Pedro Almodovar interviewé par le CNC: "La France est le seul pays d'Europe inspiré par une véritable volonté politique d'aider le secteur cinématographique sans pour autant l'inféoder au pouvoir politique en place (...) Je voudrais applaudir aussi l'intérêt que le système français porte aux cinéastes réputés difficiles en provenance d'autres cultures (...)"), d'autre part, par l'héritage d'une culture bourgeoise inaltérable, le récit se fait plus volontiers témoignage, avec très souvent la grande qualité de ne pas être didactique. Et, s'il reste plus éloigné que le nôtre du simple divertissement ou de l'introspection, il sonde souvent très profondément les ramifications du comportement humain dans des cadres autrement définis. Quelquefois c'est le rapport à la tradition que la fiction explore -  loin du pittoresque présumé et peut-être plus près que nous de l'engagement - à partir de scénarios dépendant du fait que dans certains continents - comme l'Afrique - le projet filmique ne peut pas être le même tant la tradition est plus orale qu'écrite, tant le rapport à l'image est complexe, et tant l'Histoire, toujours, détermine l'histoire. Le récit a ses propres valeurs et doit être traversé en les respectant. Ce qui rend parfois difficile la confrontation des cinématographies mais est aussi gage de pluralité et d'éternel ressourcement. L'Asie, l'Afrique, l'Amérique Latine, nous rappellent à la responsabilité de l'expression, du dit, du montré. L'Europe permet au cinéma de continuer à respirer et à faire front à un ogre bien connu (où il n'y a pas que des mauvais films, rappelons-le).
Ainsi "laviedesfilms.com" veut se faire passerelle où circule la pensée sur le cinéma. Celle des spectateurs, celle des théoriciens, critiques, biographes, enseignants...; celle des techniciens, ingénieurs du son, chefs opérateurs, monteurs...; des artistes bien sûr, scénaristes, réalisateurs, acteurs... (sans idée de hiérarchie, tant nous savons qu'un monteur est aussi un artiste et qu'un réalisateur devrait être aussi un technicien, tous étant dirons-nous des artisans).
Une rubrique de "Critiques de films" suit les sorties internationales, avec pour l'instant des critiques de deux des frères Marx: René Marx, critique, auteur spécialiste du cinéma italien et du cinéma comique, et Michel Marx, écrivain et scénariste. Notre objectif est d'orienter cette rubrique vers une forme nouvelle qui, ne se contentant pas de donner un avis forcément subjectif sur les films traités, adjoindra à ces opinions du moment des pages du scénario original du film. Ceci afin que nos visiteurs puissent aussi voyager à la source du projet dont nous ferons part dans nos pages. Peu à peu "laviedesfilms.com" transmettra ce qui, à toutes les phases de sa conception, fait un film.
Une rubrique "Actualité" vous informera des évènements, lois, nouveaux supports de l'image.
Une rubrique "Liens" vous mettra en contact si vous le souhaitez avec les principales écoles de cinéma et organismes de formation aux métiers de l'audiovisuel, mais aussi avec les médias du cinéma, éditeurs, magazines, bibliothèques, émissions, festivals, organisations officielles...
Une rubrique "Réalisateurs" vous présente déjà des fiches biographiques de réalisateurs de diverses sensibilités, époques et origines.
Pour le plaisir de la lecture, une rubrique "Aphorismes" vous incite à la réflexion.
Une rubrique "Articles de fond" apportera davantage de matière dès que des signatures viendront collaborer à notre démarche informative.
Une rubrique "Travailler dans le cinéma" ouvrira peut-être si la nécessité s'en fait sentir.
Une rubrique "Forum" est dès à présent opérationnelle. Vous pouvez y débattre, y apporter des informations, des idées...
Une rubrique "Contact" vous permet d'entrer déjà en relation avec la rédaction, pour des questions, remarques, propositions...
Et dans le but de ne pas nous limiter aux territoires francophones, le site s'adresse aussi aux lecteurs de langue espagnole, avec une mention spéciale pour les cinématographies d'Amérique Latine, en plein essor pour certaines, mais encore isolées pour la majorité d'entre elles dans la rubrique "Le cinéma d'Amérique Latine - El cine de America Latina".
Enfin "laviedesfilms.com" ne se limitera pas au champ de la fiction, le documentaire et le cinéma d'animation y auront aussi leur place.
Alors, voyez-vous un bel avenir se profiler pour "laviedesfilms.com" ? Vous y êtes intimement liés. Nous attendons vos suggestions et éventuelles collaborations. N'hésitez pas à nous envoyer vos critiques, nous les lirons, et retiendrons les meilleures. Certaines reçues ont déjà été publiées sur le site.

Michel

 

 


 

Accueil | Copyright | Contact | ©2005 Michel Marx