La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Suite Armoricaine de Pascale Breton

Suite Armoricaine de Pascale Breton

 

Après de longues années parisiennes, la protagoniste, Françoise, revient dans sa Bretagne natale pour enseigner l'histoire de l'art à l'Université. Elle y croise vaguement un étudiant presque invisible, qui cache un secret qui la concerne, et dont elle ne sait rien. L'étudiant qui voudrait disparaître tombe amoureux d'une camarade aveugle. Françoise reprend peu à peu des relations avec des amis surgis du passé. Le film est très long (148 minutes) mais on ne s'y ennuie pas une seconde.

Plus on avance, mieux bien sûr réapparaissent les fantômes, et certains mystères se dissipent. Valérie Dréville incarne avec force cette historienne de l'art en quête d'elle-même. Pascale Breton a écrit et mis en scène ce récit d'une nouvelle initiation sur une année entière, avec la collaboration étroite de tous ceux qui passèrent 2014 dans les murs de Villejean. Elle le dit elle-même, avec une évidence riche de poésie : "Les années passent, mais les étudiants ont toujours vingt ans." Le métier de l'héroïne permet de confronter la peinture à l'art du cinéma, en revisitant l'Arcadie de Nicolas Poussin.

L'usage du Scope donne une force étrange à ce long voyage dans l'espace du présent et les ombres passées. Pour son second long-métrage après Illumination (2004), Pascale Breton invente un monde.

René Marx


Accueil | Copyright | Contact | ©2015 René MARX